Aperçu du plan de couverture des soins de santé au Canada

Le Canada est doté d’un système national d’assurance-santé, lequel est une source de fierté nationale.  La plupart des services de santé canadiens sont financés par l'État. Il n'y a pas de plan de financement public universel quant aux médicaments sur ordonnance. 

Conformément à la Loi canadienne sur la santé, tous les médicaments administrés dans les hôpitaux sont entièrement financés par le système de santé. Les médicaments ambulatoires sont offerts au public, tant au niveau fédéral qu’au niveau provincial et territorial.

Au niveau fédéral, divers plans pour les médicaments sont à la disposition de certains groupes réglementés, tel que les anciens combattants, les autochtones, la Gendarmerie royale du Canada et les membres des forces armées.

Toutefois, tous les provinces et territoires ont mis en œuvre des régimes d'assurance médicaments financés pour une population spécifique. Les régimes provinciaux et territoriaux tout en contrôlant les coûts, offrent des prestations principalement à des personnes de plus de 65 ans, des personnes recevant l'aide sociale, ayant des prestations d'invalidité ou des personnes dont leur état est jugé «catastrophique» quant aux besoins de médicaments (défini comme «le coût des médicaments élevés par rapport au revenu»).

Compte tenu de l'absence d'un plan national d'assurance-médicaments d'ordonnance, de nombreux employeurs offrent une assurance médicaments privée pour les employés et leurs personnes à charge. 

Par l’entremise de la Direction des produits thérapeutiques de Santé Canada, le gouvernement fédéral veille à l’efficacité et à l’innocuité des médicaments : il les approuve avant leur commercialisation et les surveille une fois sur le marché. De leur côté, les fabricants peuvent vendre un nouveau médicament dès qu’ils obtiennent un « Avis de conformité » (ou un « Avis de conformité avec conditions ») de Santé Canada. 

Lorsqu’un nouveau médicament reçoit l’autorisation de commercialisation, il reste à statuer sur sa prise en charge financière par le système public. En vertu de la Loi Canadienne sur la santé, les médicaments administrés dans les hôpitaux sont entièrement remboursés par le système public pour tous les canadiens sans aucune franchise.  Les Comités de pharmacies et thérapeutiques des hôpitaux prennent leurs décisions quant à l’ajout des nouveaux médicaments à leurs formulaires. Les budgets globaux des hôpitaux sont établis par les gouvernements provinciaux par le biais de leur ministère de la santé.

Le niveau d’admissibilité et les conditions de remboursement pour tous produits, génériques ou de marques, sont définis par les provinces et territoires. Par le fait même, chaque province a son propre formulaire d’assurance-médicaments.  En général, seuls les médicaments en milieu hospitalier, comme les médicaments anticancéreux IV, ne sont pas inclus.